cloque

cloque [ klɔk ] n. f.
• 1750; forme picarde de cloche « bulle »
1Maladie des feuilles de certains arbres causée par un ascomycète. La cloque du pêcher.
2(1866) Petite poche de la peau pleine de sérosité. ampoule, phlyctène.
3Boursouflure dans un matériau de revêtement (peinture, papier peint...). 2. bulle.
4(1901) Loc. vulg. Être en cloque, enceinte.

cloque nom féminin (forme normande de cloche) Boursouflure de la peau pleine de sérosité ; ampoule. Boursouflure dans une couche de peinture, sur un papier humide, un papier mal collé, un cuir, etc. Maladie cryptogamique du peuplier, du pêcher et d'autres arbres, se traduisant par l'apparition, sur les feuilles, de boursouflures ; ces boursouflures. Boursouflure du métal due à un décollement interne. ● cloque (synonymes) nom féminin (forme normande de cloche) Boursouflure de la peau pleine de sérosité ; ampoule.
Synonymes :
- phlyctène
- vésicule
Boursouflure dans une couche de peinture, sur un papier humide...
Synonymes :

cloque
n. f. Syn. de ampoule (sens 3).

⇒CLOQUE, subst. fém.
A.— Boursouflure de la peau, remplie de sérosité et causée le plus souvent par une brûlure, un frottement ou une piqûre d'insecte. Synon. ampoule, phlyctène :
1. ... chaque matin les moustiques lui piquaient la main gauche, chaque soir il [mon père] perçait les cloques avec un cure-dents japonais et des petits jets d'eau se mettaient à jaillir.
PRÉVERT, Paroles, 1946, p. 31.
SYNT. Être couvert de cloques; se boursoufler, se gonfler de cloques; se soulever en cloques; percer les cloques.
Rem. Ce sens est attesté ds les dict. gén. à partir de la fin du XIXe s., avec la notation pop. ou fam. qui disparaît des dict. contemporains.
P. métaph. [En parlant d'animés] :
2. Nous en avons assez d'être de simples hommes, des égoïstes nains qui se gonflent en cloques sur un membre de l'univers.
ROMAINS, La Vie unanime, 1908, p. 243.
Arg. ou pop. Être en cloque. Être enceinte :
3. Jamais on avait vu des mômes prospérer si bien... si vite que les nôtres, devenir si costauds, musculaires, depuis qu'on bâfrait sans limite! ... (...) Notre terreur c'était la Mésange, qu'elle se fasse foutre en cloque un beau jour par un des arsouilles! ...
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 606.
Rem. Les dict. d'arg. de la fin du XIXe s. et Nouv. Lar. ill. enregistrent le sens arg. « pet ».
B.— P. anal. [En parlant de matières telles que le cuir, le papier, la peinture, la pierre, le plâtre, etc.] :
4. Les vents et les acides de l'air la [la pierre de Portland], rongent, forment une croûte qui se boursoufle en cloques sèches et se détache comme l'écorce du platane. Cette pierre fait peau neuve...
MORAND, Londres, 1933, p. 111.
ARBORIC. Maladie due à un champignon, qui attaque les feuilles des arbres et plus particulièrement celles du pêcher (cf. L. PLANTEFOL, Cours de bot. et de biol. végétale, t. 1, 1931, p. 402).
Rem. La plupart des dict. gén. du XIXe s. indiquent un emploi techn. dans les blanchisseries de cire, pour désigner le ruban de cire qui se noue quand le cylindre n'est pas partout également chargé d'eau.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1798-1932. Noter que Ac. 1694-1878 traite sous la vedette cloque uniquement la maladie du pêcher. Pour le sens de « boursouflure de la peau » elle écrit cloche; elle souligne sous cette même vedette en 1932 ,,on dit plutôt aujourd'hui : cloque``. Étymol. et Hist. 1. 1750 bot. « boursouflure qui attaque les feuilles du pêcher » (Traité de la culture des Peschers cité par Ch. Bonnet ds Recherches sur l'usage des feuilles dans les plantes, 2e éd., 1779, p. 246); 1848 technol. « boursouflure dans le verre ou l'émail » (M. LARCHEVÊQUE, Fabrication industrielle des porcelaines, t. 1, p. 36); 2. 1866 d'abord pop. « ampoule sur la peau » (A. DELVAU, Dict. de la lang. verte, p. 83); d'où 1901 arg. « bosse » [en parlant d'une femme enceinte] (BRUANT). Forme normanno-pic. de cloche, qui signifie spéc. en pic. « espèce d'ampoule qui se forme sur l'eau quand il pleut » (CORBLET); a remplacé cloche attesté au sens 2 de 1640 (OUDIN Curiositez : cloche aux pieds) à 1932 (Ac.). Fréq. abs. littér. : 16. Bbg. SAIN. Sources t. 2 1972 [1925], p. 8.

cloque [klɔk] n. f.
ÉTYM. 1750; forme picarde de cloche, ayant le sens de « bulle ».
1 Maladie qui attaque les feuilles de certains arbres, et particulièrement celles du pêcher.
2 (1866). Cour. Petite poche de la peau, pleine de sérosité. Ampoule, bulle, phlyctène; → Bubon, cit. 2. || Il est couvert de cloques. || Percer des cloques. || Appliquer de l'acide picrique sur une brûlure pour empêcher la formation de cloques.
1 Au milieu des taches, des points plus ardents se créent, autour de ces points, la peau se soulève en cloques comme des bulles d'air sous l'épiderme d'une larve, et ces bulles sont entourées de cercles (…)
A. Artaud, le Théâtre et son double, « Le théâtre et la peste », Idées/Gallimard, p. 26.
2 (…) elle pouvait éclore, développer son œuf, écraser la chair inerte, se vautrer sur la boue, polluer les couleurs distinctes, troubler l'eau de l'air, tordre n'importe quel point de l'espace et gonfler sa cloque née de l'action d'un fer rouge.
J.-M. G. Le Clézio, le Déluge, p. 18.
3 Boursouflure dans l'épaisseur d'un matériau de revêtement (peinture, papier peint…). aussi Bulle, II., 1.
4 (1901). Loc. fam. Être en cloque, enceinte. || Mettre (une femme) en cloque, la rendre enceinte.
3 Demain, il faudra mentir encore, dire à Babouchka qu'il faut manger alors que le mieux serait qu'elle cesse de nourrir son agonie, penser au petit Genêt qui se développe dans la petite Cartier, téléphoner à la mère du coupable pour lui dire que nous sommes en cloque et que ce qu'elle avait prédit est arrivé.
Benoîte Groult, Il était deux fois, p. 408.
DÉR. Cloqué. — Cloquer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cloqué — cloque [ klɔk ] n. f. • 1750; forme picarde de cloche « bulle » 1 ♦ Maladie des feuilles de certains arbres causée par un ascomycète. La cloque du pêcher. 2 ♦ (1866) Petite poche de la peau pleine de sérosité. ⇒ ampoule, phlyctène. 3 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • Cloqué — (aus dem Französischen cloqué = Brandblase, eine Blase bildend) gehört zu den Kreppgeweben und wird auch als Blasenkrepp bezeichnet, da das für Kreppgewebe typische verworfene Aussehen durch Blasenbildung der Oberfläche erreicht wird. Herstellung …   Deutsch Wikipedia

  • Cloque — Cloqué gehört zu den Kreppgeweben und wird auch als Blasenkrepp bezeichnet, da das für Kreppgewebe typische verworfene Aussehen durch Blasenbildung der Oberfläche erreicht wird. Es besteht aus zwei übereinanderliegenden Gewebelagen, welche… …   Deutsch Wikipedia

  • cloqué — cloqué, ée (klo ké, kée) adj. Terme de jardinage. Qui est atteint de la cloque. ÉTYMOLOGIE    Cloque. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE    CLOQUÉ, ÉE. Ajoutez : •   Il faut, dit M. Tulasne, laisser sur les arbres les feuilles cloquées, elles tombent d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • cloqué — [klō kā′] n. pl. cloqués [Fr, lit., blistered, pp. of cloquer, to blister < cloque, a blister, bubble, dial. var. of cloche, a bell: see CLOCHE] a fabric with a raised design …   English World dictionary

  • cloque — CLOQUE. s. f. Espèce de maladie qui atlaque les feuilles du pêcher …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cloque — (Voz onomat.). 1. m. bichero. 2. Garfio enastado que sirve para enganchar los atunes en las almadrabas …   Diccionario de la lengua española

  • Cloqué — Clo|qué 〈[ klɔke:] m. 6; Textilw.〉 Gewebe mit blasenartig erhöhtem, eingewebtem Muster [frz.; zu cloquer „blasig werden“; zu cloque „Wasserblase“] * * * Clo|qué [klo ke: ], der; [s], s [frz. cloqué, zu: cloquer = blasig werden, zu: cloque =… …   Universal-Lexikon

  • Cloque — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Cloque », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Une cloque peut désigner : en médecine,… …   Wikipédia en Français

  • cloque — also cloqué noun Etymology: French cloqué, from past participle of cloquer to become blistered, from French dialect (Picard) cloque bell, bubble, from Medieval Latin clocca bell more at clock Date: 1936 1. a fabric with an embossed design 2. a… …   New Collegiate Dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.